Derniers sujets
» joyeux anniversaire fichoude
par cash59 Lun 13 Nov - 6:51

» Aide pour bouger un 900 litres urgent
par merrougesinai Lun 18 Sep - 18:04

» 125 litre de cash59
par merrougesinai Dim 17 Sep - 17:59

» le bac de merrougesinai
par merrougesinai Dim 17 Sep - 17:58

» Hello by Scubakuz
par Mania arothron Mer 7 Juin - 22:05

» Re: Atelier de marianne 480L " Scubakuz"
par Mania arothron Mer 7 Juin - 22:02

» ecumeur red sea c skim 1200 de luxe
par jeff59610 Jeu 20 Avr - 18:57

» joyeux anniversaire mania
par Mania arothron Lun 17 Avr - 19:52

» bbk 180
par jeff59610 Sam 15 Avr - 16:38

» Mon 840 litres
par Mania arothron Jeu 6 Avr - 20:17

» Bon annif bigou-machin-chouette !
par cash59 Dim 5 Mar - 19:35

» mon 700 litre
par cash59 Lun 27 Fév - 6:48

» Paletuvier
par Mania arothron Dim 19 Fév - 20:31

» Bon annif lapoooooooooooommmme!
par Mania arothron Mer 15 Fév - 21:14

» Bon annif jp59!
par merrougesinai Mar 14 Fév - 6:51

» voici mon installation
par jeff59610 Sam 11 Fév - 17:52

» 400l de Lapomme
par Lapomme Lun 23 Jan - 16:52

» Bon anniffffffff fab 14!
par fab14 Dim 22 Jan - 10:54

» joyeux anniversaire marco
par merrougesinai Jeu 5 Jan - 19:06

» joyeux anniversaire uhara
par Lapomme Jeu 5 Jan - 18:32


Reproduction des betta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reproduction des betta

Message par heliose le Lun 14 Sep - 17:06

Tout d’abord, il va de soi que les Bettas à reproduire doivent être maintenus dans de bonnes conditions, avec des paramètres d’eau correctes, une bonne alimentation équilibrée, une bonne hygiène par des changements d’eau et/ou filtration. 
Ils seront exempts de maladies et de tares ( défaut ) .


Cas particulier des Bettas importés

Pour des Bettas fraîchement importés de Thaïlande ou d’Indonésie, les conditions qu’ils trouveront chez nous sont très différentes de celles qu’ils ont connu, et ce, malgré tout le soin qu’on peut mettre à recréer les conditions optimales.

Dès lors, il y a deux options :

  • Soit les reproduire presqu’immédiatement, avant qu’ils ne souffrent de ces conditions différentes.
  • Soit très bien les acclimater avant de les reproduire. 

    Choix des reproducteurs





    Comme mentionné plus haut, les reproducteurs seront exempts de maladies et de tares.
    Ils devront d’abord être sains, vifs, et arrivés à maturité sexuelle. Ensuite, ils devront correspondre aux critères voulus, de forme, de couleur ou autre.

    Selon les souches, les Betta splendens sont capables de se reproduire dès l’âge de 2-3 mois, parfois plus tard, vers 4-5 mois. La fenêtre de reproduction est aussi variable, certains Bettas vieillissent plus vite que d’autres.
    Certains mâles ne savent plus s’y prendre, ou n’ont plus la motivation à 11-12 mois, tandis qu’on parvient à reproduire certaines femelles de plus de 2 ans.
    Généralement, les Bettas ayant grandis rapidement, sexuellement matures à 2 mois, arrivent plus vite à la limite de leur fenêtre de reproduction, tandis que les poissons qui se développent lentement semblent vieillir moins vite et pouvoir se reproduire plus tardivement. 

    Personellement je préfère attendre l’âge de 6 mois environ, lorsque les voiles sont bien développés, de manière à éviter de reproduire un Betta qui a du mal à porter ses nageoires, ou qui a des rayons trop faibles qui ne plieront que lorsque les nageoires atteignent leur taille définitive.

    Des Bettas obèses ne sont pas de bons reproducteurs, en particulier les femelles ne doivent pas être exagérément rebondies. Il arrive même que l'ovaire soit mal placé chez une femelle ayant été trop nourrie durant sa croissance (phénomène semblable à celui des barbotteurs dont la vessie natatoire se trouve repoussée par un estomac toujours trop plein). 
    A savoir que des femelles sveltes sont capables de pondre des centaines d'oeufs. 
    Il vaut mieux que le corps du mâle soit de même longueur, ou plus long que celui de la femelle, s'il est plus court, l'enlacement pourra être difficile pour le mâle. Cela est encore plus important lorsque le mâle est de forme Queue-double, chez qui le corps râblé peut manquer de souplesse.

    Préparation






    Nid de bulles**

    Les Bettas à reproduire sont maintenus dans leurs bacs respectifs sans voir d’autres poissons durant 15 jours, s’ils ne sont pas déjà maintenus de cette manière habituellement.

    Dans toute la mesure du possible, donner des aliments vivants, ou au minimum d’excellente qualité. On peut alterner des granulés complets avec du congelé, et des nauplies d’artémias en complément si on n’a rien d’autre de vivant.

    Matériel et bac de reproduction





    Pour ma part, j’aime utiliser un bac de 20 litres rempli à environ 12-14 cm.
    Le fond sera nu, sans sable ou gravier, pour faciliter l'entretien, le dessous du bac de préférence noir ou sombre, on peut peindre l'extérieur ou placer une feuille de papier sous le bac, 
    Je laisse environ 1/3 dégagé, avec un morceau de styropore et/ou un morceau de feuille de Catappa. Les 2/3 restants sont garnis de plantes (vraies et fausses en tissu) et de petits pots de fleurs ou autres cachettes.
    Il faut veiller à ce qu’il soit impossible pour un des Bettas de rester coincé dans un élément du décor.

    Les vraies plantes fourniront un peu d’infusoires.
    La feuille de catappa joue le même rôle, et favorise la bonne tenue du nid de bulles.
    Ajouter un peu d’extrait de catappa, ou plus de feuilles est facultatif, mais semble bénéfique.

    L’eau devra être chauffée idéalement aux alentours de 28°.
    Il est possible de ne pas filtrer, mais je trouve qu’un petit filtre-mousse est un plus. Il fonctionne sur pompe à air et est règlable pour ne pas faire de courant, il n’aspire pas les alevins.

    Présentation et construction du nid



    Le principe est que les Bettas se voient mais ne peuvent pas se toucher.
    Mettre le mâle dans le bac, la femelle dans un récipient ajouré afin de permettre l’échange de phéromones.
    Une bouteille d'eau minérale percée de quelques trous, un pondoir à Guppies ou semblable conviennent très bien.

    La durée de cette présentation dépend de l’attitude des reproducteurs, souvent 1-2 jours suffisent, mais en cas de Bettas très agressifs, il faudra prolonger d’un jour. Bien observer le comportement de la femelle, idéalement elle devrait présenter des stries verticales, et nager en se dandinant en « S » la tête en bas, à la vue du mâle.

    Normalement le mâle construit son nid.
    S’il ne le fait pas, on peut mettre un autre mâle dans un récipient à côté du bac de repro, afin de stimuler un mâle trop fainéant.
    Mais il arrive qu’un mâle ne construise un nid que lors de la ponte, ou après, quand il y a quelque-chose à mettre dedans.

    Mise en commun




    Couple sous le nid**

    Lorsque la femelle paraît prête selon les signes décrits ci-dessus, et que, idéalement, un nid est construit, lâcher la femelle dans le bac avec le mâle.
    Il faut maintenant observer le couple.
    Souvent, s’ils sont violents d’emblée, cela n’ira pas, mieux vaut alors prolonger les présentations, et ré-essayer plus tard.
    Sinon, il est normal que dans un premier temps, la femelle s’enfuit, le mâle la chasse, et la mord aux nageoires.

    Au fil des heures, on devrait voir le mâle alterner entre l’entretien du nid, et la recherche de la femelle. Il va l’inciter, grâce à la parade nuptiale, à le suivre sous le nid.

    Il semble que chez les Betta splendens, un minimum de bagarre soit indispensable, quoiqu’il arrive parfois qu’une repro se déroule sans la moindre dispute.
    Le Betta étant un animal territorial, il faut souvent un peu de temps pour que l’instinct de reproduction prenne le pas sur l’instinct territorial.
    C’est aussi une stimulation du système hormonal, et probablement un moyen de sélection naturelle par une épreuve de force.



    Quand faut-il s'inquiéter ? 




    •  Si la femelle présente des blessures ou marques ailleurs que sur les nageoires ;
    • Si le mâle donne des coups sur le corps de la femelle ;
    • Si la femelle paraît fatiguée ou affaiblie ;
    • Si de toute évidence la femelle ne parvient pas à se cacher pour se reposer.


    Il faut alors séparer le couple, et prolonger les présentations d’un jour ou 2, voire changer de mâle ou de femelle.
    En cas de problème, les astuces suivantes peuvent être utiles :


    • Mettre le mâle en premier si la femelle est très agressive, afin qu’il prenne possession de son territoire et ne soit pas intimidé.
    • Au contraire,  si le mâle est très agressif, on peut mettre la femelle en premier, pour lui permettre de repérer les lieux et les cachettes.
    • Mettre le couple en présence la journée et les séparer la nuit, jusqu’à ce que la repro ait lieu.


    La ponte



    Une fois décidée et consentante, la femelle se rend sous le nid, et le couple va s’enlacer à plusieurs reprises. Au début il est possible et normal qu’aucun œuf ne soit pondu. Puis, lors des étreintes, les œufs seront libérés, en même temps que la semence du mâle, la fécondation ayant lieu, avec plus ou moins de succès, en pleine eau. Le mâle et parfois la femelle vont remonter les œufs dans le nid. Le tout peut durer quelques heures.

    A la fin de la repro, le mâle chasse la femelle et il faut la sortir du bac de repro.
    Il est possible que le mâle change les œufs d’endroit, il est possible (et normal) qu’il mange les œufs non-fécondés, il est aussi possible (et anormal) qu’il mange tous les œufs.
    Afin de prévenir une moisissure des œufs nous mettons toujours quelques gouttes de bleu de méthylène dans le bac, en nous fiant à la coloration, environ 2 goutte de bleu de méthylène à 2% convient. 

    Quelques moyens de prévention pour que le mâle ne mange pas les « bons » œufs:

    • Bien le nourrir avant la repro ;
    • Laisser une petite lumière veilleuse allumée durant la nuit ;
    • Laisser la femelle à la vue du mâle mais sans qu’il puisse la toucher, dans un récipient dans le bac, ou à l’extérieur du bac.


    Chez un couple inexpérimenté, les premiers enlacements ne donnent pas d'oeufs, la semence du mâle est gaspillée, et lorsqu'enfin des oeufs sont pondus, le mâle n'a plus assez de sperme pour les fertiliser. C'est pourquoi il est utile de relancer la repro 1 à 2 semaines après, lorsqu'il s'agit de Bettas "débutants".

    Dès le début des ébats, nous ne nourrissons plus le couple, le père n’est pas alimenté pendant la garde du nid ou des alevins. 
    Personellement, j’aime bien siphonner le fond du bac au moment où je retire la femelle, les fausses plantes et les cachettes. Ainsi je peux enlever tous les déchets de nourriture et les excréments des parents avant l’éclosion.
    Mais il faut éviter de déranger le mâle, qui pourrait consommer sa progéniture s’il est stressé.


    Eclosion, nage libre et retrait du père




    Bacs de reproduction

    Les oeufs éclosent en 36 heures, la nage libre apparaît 2-3 jours après l'éclosion (donc 3 1/2 à 4 1/2 jours après la ponte) à environ 26 degrés C.

    Selon la philosophie de chacun et le comportement du mâle, on peut le laisser plusieurs jours avec les alevins (ce qui semble bénéfique pour ces derniers).
    La plupart des éleveurs sortent le père du bac de repro dès la nage libre, enfin il est possible de le retirer prématurément, juste avant l’écloson, s’il est un mangeur d’œufs connu et qu’on tient absolument à sauver le frai.



    Démarrage des alevins



    Il est nécessaire de prévoir les aliments avant la reproduction.
    Le tout premier aliment des alevins seront les infusoires naturellement présents dans le bac, ils sont capables de les happer avant la nage libre.
    Il est habituellement conseillé de donner des microvers ou des anguillules du vinaigre dès la nage libre, les alevins étant « nourris » grâce à la vésicule vitelline jusque-là.
    Nous pensons qu’il est très utile de distribuer un peu de Paramécies et/ou quelques anguillules avant la nage libre, alors que les alevins se tiennent é 45° dans le nid, pour nous c’est un plus. 

    Les infusoires et les Paramécies sont rapidement totallement insuffisantes, nos Bettas reçoivent des anguillules et des microvers 2-3 fois par jour, et 5-6 jours après la ponte nous donnons en plus des nauplies d’Artémias.
    L’alimentation des jeunes et les changements d’eau sont d’une importance capitale, mais ne sont plus dans le sujet traité ici.


    Les petites astuces de Jean-Mi et Claire




    Le plaisir d'obtenir une belle descendance !**

    Penser Betta:
    Les Bettas sont plus motivés à fonder une famille si toutes les conditions sont optimales, les paramètres de l'eau proches de l'idéal, la nourriture abondante. 
    Le Betta est tiraillé entre ses pulsions territoriales et ses pulsions de reproduction, on peut essayer d'en tenir compte. 
    Se mettre à la place des Bettas nous aide à comprendre de quoi ils ont besoin. La démarche est tout le contraire de l'anthropomorphisme, qui prête des pensées humaines aux Bettas.
    Se rappeller que les Bettas ne "raisonnent" pas; ils agissent par des réaction instinctives à des stimuli. Si les stimuli manquent, il n'y aura tout simplement pas les comportements correspondants. Il suffit généralement qu'un seul stimulus manque, pour compromettre toute une chaîne de comportements !

    Profiter de la pression atmosphérique:
    Savoir profiter d'une baisse de pression, du temps orageux, d'une annonce de mauvais temps, pour mettre une repro en route, c'est un facteur favorisant.

    Utiliser la température:
    Nos Bettas sont fainéants, pas motivés ? La monter d'un degré.
    Ils sont trop agressifs ? La baisser d'un degré.

    Savoir utiliser la Catappa:
    Nous avons constaté qu'elle a un pouvoir incitatif à la reproduction. Elle favorise l'apparition des infusoires et la bonne tenue du nid.
    Il nous semble qu'une eau assombrie de catappa diminue l'agressivité du couple.

    L'effet mousson:
    De gros changements d'eau sont favorables à la reproduction, ainsi que la dilution et la baisse de la dureté.
    Un supplément d'eau osmosée peut aider dans certains cas.

    Hormones et motivation:
    Utiliser un autre mâle pour stimuler celui qu'on désire reproduire à faire un nid, en le mettant dans un récipient à côté du bac de reproduction.
    La présence - hors d'atteinte - de la femelle, ainsi qu'une petite lumière veilleuse, évite une baisse d'hormones chez le père, l'empêche de s'endormir sur ses lauriers et de manger sa descendance.

    Les femelles teigneuses:
    Il arrive qu'une femelle semble très agressive envers le mâle. La raison peut être parceque le mâle est inexpérimenté, maladroit ou fainéant, la femelle est alors frustrée car il ne la délivre pas de ses oeufs. Mieux vaut lui présenter un mâle plus expérimenté.
    Mais d'autres femelles sont réellement agressives de caractère, et dans ce cas, il vaut mieux choisir un mâle au caractère affirmé.

    Des couples bien assortis:
    Il est toujours bon de choisir un mâle et une femelles complémentaires au niveau du phénotype, ainsi les petits défauts et les qualités se compenseront.
    Et du point de vue caractère, il faut que le niveau d'agressivité de chacun soit à peu près le même, afin d'éviter un déséquilibe qui pourrait être fatal à l'un des deux protagonistes.
     
    Pour vivre bien vivons caché:
    Il arrive que certains Bettas soient stressés par la présence humain, tandis que d'autres s'en fichent.
    Couvrir le bac de repro avec un linge, ou placer un carton devant, peut rassurer le mâle. Sinon il risque de préférer manger sa propre progéniture, plutôt que de voir un "gros monstre bipède" en profiter (penser Betta !).

    Sortir du cercle vicieux, ou l'importance de la première nourriture:
    En effet, des alevins insuffisamment nourris s'affaiblissent, ont moins d'énergie pour attrapper leur nourriture, se nourrissent encore moins, s'affaiblissent encore plus et finissent morts ou consommés par leur frères.
    C'est pourquoi nous aimons qu'il y ait des plantes, de la catappa et par conséquent, des infusoires dans le bac.
    C'est aussi pourquoi nous aimons alimenter nos alevins dès qu'ils se tiennent à 45° dans le nid, même s'ils ne sont pas encore en nage libre.

    Alimentation et changements d’eau...
    ...Sont les deux mamelles de la bonne croissance des alevins !
    Idéalement, nourir souvent, peu, varié et de qualité.
    Et..changer l'eau, changer l'eau, changer l'eau....!




    voila pour la fiche ( qui n'ai pas de moi, je l'ai trouvé hyper complète et très bien faite alors je l'es prise ) je n'aurai pas fais mieux 



avatar
heliose
membre
membre

Messages : 70
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 23
Localisation : Seraing ( Liège)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reproduction des betta

Message par jeff59610 le Lun 14 Sep - 17:10

merci pour ce tuto
avatar
jeff59610
membre
membre

Messages : 1307
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 42
Localisation : Fourmies

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reproduction des betta

Message par merrougesinai le Lun 14 Sep - 19:12

Superbe explication!
Très intéressant!
avatar
merrougesinai
Admin
Admin

Messages : 2873
Date d'inscription : 14/08/2015
Age : 45
Localisation : dergneau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reproduction des betta

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum